Dans les pas de l’empereur de Chine : de la Cité interdite au Temple du Ciel

24.11.18

Je suis un garde de la famille impériale, un gugongshi (故宫狮, pinyin : gù gōng shī). 
En juillet, j’avais encore un peu de temps devant moi avant de rentrer en France, et une amie à moi, N., voulait faire un dernier voyage ensemble avant de rentrer définitivement dans son propre pays. Nous avons donc décidé de faire un court voyage à Beijing. 

Notre mésaventure de la veille qui a duré jusqu’à 4 heures du matin nous a obligées à revoir notre planning de voyage. En résumé, on a découvert une fois arrivées à Beijing que notre auberge de jeunesse n’existait plus et on a mis pas mal de temps avant de trouver un hôtel qui correspondait à notre budget ET qui acceptait les étrangers. Maintenant, en y repensant, ça restera un épisode mémorable et amusant de notre voyage à Beijing, mais sur le coup, c’était comme si une catastrophe naturelle nous tombait dessus.

Avec un planning déjà serré devenu encore plus serré, on a décidé d’éviter de nous épuiser et de visiter seulement les endroits qu’on voulait vraiment visiter. Ce qui explique « le peu de choses » qu’on ait visités. Le premier jour, on s’est concentrées sur la Cité interdite et le Temple du Ciel.

La Cité interdite en quelques mots…

Une vue du palais 
Le plafond a été repeint, mais les détails restent tout aussi agréables à observer. 
Quand on parle de Beijing, on ne peut pas faire l'impasse sur la Cité interdite (故宫, pinyin : gù gōng), un monument inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Sa construction a débuté en 1407 et s’est terminée en 1420. La Cité interdite fut annoncée comme palais royal (皇宫, pinyin : huáng gōng) par les empereurs chinois des dynasties Ming et Qing (de 1368-1912), en résumé, les deux dernières dynasties chinoises. Elle a vu succéder en tout 24 empereurs, au sein de ses murs. 
J'aime beaucoup cette photo. Au premier plan, on retrouve des tuiles usées par le temps, au second plan, les arbres et au dernier plan, le pavillon de milliers de printemps. 

Mais… Où est la porte d’entrée de la Cité interdite ? 

La Cité interdite est composée de 4 portes. La porte nommée wumen, porte méridienne (午门, pinyin : wǔ mén), est la porte officielle (正门, pinyin : zhèng mén) et est la seule entrée du palais. 



L’imposante porte d’entrée en 3 photos. J’aime trop la couleur rouge :’)… 
J’ai découvert quelque chose d’intéressant, mais pas très surprenant pour l’époque à propos de la porte d’entrée officielle. En tant que porte officielle, seule la personne la plus puissante et respectée de l’empire, en outre, l’empereur pouvait l’utiliser. Mais, lors d’occasions très spéciales, quatre autres personnes avaient la chance de l'utiliser. Tout d’abord, la première personne qui peut utiliser cette porte est l'impératrice, mais seulement le jour de son mariage. Et, les trois autres personnes sont les trois premiers candidats du dianshi (殿试, pinyin : diàn shì), l'examen du palais, qui est un type d'examen issu du mandarinat (科举, pinyin : kē jǔ).

Je fais un raccourci énorme à propos du système mandarinal chinois parce que ce sujet est trop gros pour être traité en quelques lignes et que ce n’est pas le but de cet article, donc désolée pour ce résumé express. 

On reprend donc. Le mandarinat était un système d’examens chinois qui permettait d’entrer dans la fonction publique, au service de l’empereur et de l’empire donc, datant de l’an 1000 et aboli en 1901 par le gouvernement chinois (et officiellement en 1905 par l'impératrice Cixi). Le dianshi était organisé au sein du palais avec comme « surveillant » l’empereur même. Les trois premiers candidats de cet examen peuvent donc traverser cette fameuse porte d'entrée le jour où ils apprennent qu’ils ont fini parmi les 3 premiers. 

Visiter cette fameuse Cité interdite, un vrai casse-tête

D’après les dires, la Cité interdite est composée de 9999 chambres. Que ce chiffre soit exact ou non, le palais reste très grand. Vous imaginez donc bien que vous ne pouvez tout visiter en l’espace de quelques heures… Il existe plusieurs chemins à faire, proposés à l’entrée, pour visiter le palais qui vont de une heure à quatre heures minimum. A vrai dire, je pense que si vous voulez vraiment visiter tous les recoins de la Cité interdite, il vous faut bien une journée entière au minimum. Nous, on a choisi le chemin en une heure, qui est le chemin en ligne droite. 

J'ai fait avec les moyens du bord, désolée pour la qualité.Source : carte provenant de Guide To The Palace Museum 
Après avoir été bousculées et avoir été coincées comme des saucissons durant tout notre trajet, nous avons enfin réussi à sortir de la Cité interdite et nous nous sommes dirigées vers le Temple du Ciel pour retrouver un peu de verdure et un peu de calme (après une rapide pause-déjeuner) !

Une belle promenade dans un endroit verdoyant et spacieux

Pour voir le fameux Temple du Ciel (天坛, pinyin : tiān tán), il faut tout d’abord traverser son grand parc. Pour être tout à fait honnête, comme on n’avait rien compris au prix des tickets et qu'on en avait aussi un peu marre de payer pour tout, on a opté pour le billet à 15 RMB. Bon, très très mauvais choix, c’était une erreur. Ça donnait l’accès au parc mais pas au Temple du Ciel (va falloir que j’y retourne une autre fois, surtout que je viens de regarder les photos du lieu, c’est juste magnifique…). On a donc vu de loin, de très loin le Temple du Ciel. C’est pourquoi je n’ai pas vraiment de photos, mais bon, c’était une jolie promenade ! 

Bel endroit pour se promener, non ? 

Ces banderoles reprennent le thème actuel des cadeaux dans la boutique du Temple du Ciel.
J’étais vraiment impressionnée par la verdure qu’il y avait. C’était un beau coin verdoyant, bien entretenu et calme qui contrastait avec le reste de la ville. Il y avait un groupe de photographes (amateurs et pros, je suppose) qui étaient là pour prendre en photo des espèces d’oiseaux rares (?). Je suppose donc que le parc est un bon spot pour les photographes nature. A vos appareils, si vous êtes intéressé(e)s ! 

Même si je n’ai pas pu voir de près le Temple du Ciel (tristesse infinie), je peux quand même vous donner les quelques informations que j’ai apprises dessus.

Entre ciel et terre : le Temple du Ciel


On se rapproche du Temple du Ciel.
Monument inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, la construction de ce complexe a débuté en 1420, sous la dynastie Ming (1368-1644). Les empereurs chinois se présentaient comme les fils des cieux (天子, pinyin : tiān zǐ) ainsi le respect qu’ils avaient pour les cieux était incommensurable. Dans les temps anciens, on construisait des bâtiments pour montrer notre respect envers les cieux, mais aussi pour demander leur protection. Le Temple du Ciel en est un exemple. Il permettait aux empereurs des dynasties Ming et Qing d’effectuer des cérémonies sacrificielles annuelles (祭天, pinyin : jì tiān) suivant un rituel bien défini. Ces cérémonies étaient une forme de communication entre l’homme et les cieux et permettaient de renforcer les lieux entre eux. On demandait entre autres la protection des cieux et une moisson abondante.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser (et ce que je pensais), le Temple du Ciel est plus un complexe architectural, composé de plusieurs parties, qu’un monument unique. Étant donné que je ne l’ai pas vraiment visité, je vous épargne cette partie et vais juste faire des commentaires assez généraux. 

Au premier coup d’œil, vous serez peut-être désarmé(e)s devant ses couleurs et son architecture. Je crois que c’est la première fois que je vois un tel monument en Chine (bon d’accord, je l’admets, je n’ai pas beaucoup voyagé en Chine non plus). D’après ce que j’ai appris dans les livres, les anciens croyaient que le bleu était la couleur du ciel, tout comme l’or était la couleur de l’empereur et sa famille. Ce qui explique l’omniprésence du bleu, par exemple, sur les toits du temple !

En résumé, j’ai adoré ce premier jour à Beijing et le temps nous a été très favorable. Qu’est-ce que vous pensez/ avez pensé de Beijing ?  

------------------------
Informations pratiques

Pour la Cité interdite

Adresse
北京市东城区景山前街4号
4 Jingshan Front Street, Dongcheng District, Beijing


Horaires
En haute saison (du 1er avril au 31 octobre), la Cité interdite est ouverte de 8h30 jusqu’à 17h.
Attention : arrêt des achats de tickets à 16h et arrêt des entrées à 16h10.
En basse saison (du 1er novembre au 31 mars), la Cité interdite est ouverte de 8h30 jusqu’à 16h30.
Attention : arrêt des achats de tickets à 15h30 et arrêt des entrées à 15h40.


Prix et achat des tickets
En haute saison, l’entrée coûte 60 RMB/ personne (adulte).
En basse saison, l’entrée coûte 40 RMB/ personne (adulte).

Attention : n'oubliez pas d'avoir votre passeport sur vous !
Il y a des tarifs spéciaux, mais je ne suis pas sûre qu’ils s’appliquent aux étrangers…
Désormais, il n’y a plus de guichet sur place. Vous devez acheter sur place en utilisant WeChat ou commander en ligne sur le site officiel, qui est uniquement en chinois…

Moyens de transport
Vous allez passer devant la fameuse place Tian’anmen avant d’accéder à la Cité interdite.
Bus : n° 1, n° 2, n° 52, n° 59, n° 82, n° 99, n° 120, n° 126, n° 专2, n° 观光1 (bus touristique). Arrêt : Tiananmen East (天安门东).
Métro : ligne 1, arrêt Tiananmen East (天安门东).
Ensuite, il faut marcher environ 900 mètres et vous vous retrouverez devant la porte d’entrée.


Temps de visite
Environ de 1 heure à 4 heures, voire plus.



Pour le Temple du Ciel

Adresse 

北京市东城区天坛路甲1号 
1 Tiantan E Road, Dongcheng District, Beijing

Horaires 

En haute saison (du 1er avril au 31 octobre), le parc est ouvert de 6h jusqu’à 21h et le Temple du Ciel, de 8h jusqu’à 17h30.

Attention : arrêt des achats de tickets à l’entrée du parc à 20h pour le parc et 16h pour le Temple du Ciel.

En basse saison (du 1er novembre jusqu’au 31 mars), le parc est ouvert de 6h30 jusqu’à 21h et le Temple du Ciel, de 8h jusqu’à 17h.

Attention : arrêt des achats de tickets à l’entrée du parc à 20h pour le par cet 15h30 pour le Temple du Ciel. 

Prix et achat des tickets 

Haute saison : 15 RMB/ parc ou 35 RMB/ parc+temple.

Basse saison : 10 RMB/ parc ou 30 RMB/ parc+temple.

L’achat des tickets se fait à l’entrée des parcs.

Attention : vous ne pouvez pas acheter que le ticket qui permet l'accès au temple parce qu’il faut entrer dans le parc pour pouvoir le voir. 


Moyens de transport

Bus : 

- pour la porte du sud (天坛南门), il y a les bus n° 36, n° 120, n° 122 ;
- pour la porte de l’ouest (天坛西门), il y a les bus n° 2, n° 20, n° 120 ;
- pour la porte du nord (天坛北门), il y a les bus n°6, n° 34, n° 35, n° 36, n°106, n° 111 ;
- pour la porte de l’est (天坛东门) : n° 6, n° 25, n° 34, n° 35, n° 36, n° 39, n° 41, n° 43, n° 60, n° 610, n° 684, n° 685, n °723, n° 814. 
Métro : ligne 5, arrêt Tiantan Dongmen (天坛东门站).

Temps de visite 
Je crois qu’on a mis plus d’une heure pour traverser le parc. Je pense qu’il faut prévoir une demi-journée pour être sûr d'aller le temps de flâner.
Guide pratique de Beijing (en cours)

------------------------
Sources :
https://baike.baidu.com (故宫狮/午门/殿试/故宫/天坛公园/科举制度/祭天)
Jacques Gernet (2005), Le monde chinois - 1. De l'âge de bronze au Moyen Âge, 2100 avant J.-C.- Xe siècle après J.-C., éditions Pocket.
霍晨昕(2016年),这里是北京,这才是北京,北京联合出版公司。
移然(2016年),吃货跟上!刷遍中国美食地图,北京联合出版公司。


Articles similaires :

0 commentaires